Posts à venir
Tenez-vous à jour...

Initialement formé à l'IFS* de Paris, j'ai choisi d'appliquer une approche novatrice de la sophrologie qui permet d'apporter des réponses concrètes et adaptées à vos problématiques.

Cette approche consiste à travailler de façon personnalisée sur votre conscient afin de vous aider à mieux gérer les capacités et les réactions de votre corps : stress, burn-out, sommeil, préparation aux examens, certaines douleurs...etc.

Cependant, le travail sur le conscient a parfois ses limites sur certaines problématiques.

C'est pourquoi, j'ai étudié à l'IFTA** de Paris la pratique de l'Hypnose Ericksonienne afin de pouvoir traiter avec aisance les symptômes physiques et psychiques qui sont liés à l'inconscient : habitudes toxiques, phobies, allergies, certaines douleurs, pannes sexuelles, blessures du passé, problèmes affectifs, manque de confiance, séparation, difficultés de concentration...etc.

Ces deux approches, par le conscient et l'inconscient, permettent une grande complémentarité pour un accompagnement le plus spécifique et le plus individualisé possible.

 

*L'institut de Formation à la Sophrologie délivre une certification professionnelle de sophrologue de niveau III (France) et de niveau V (Europe) reconnue par l'Etat.

Le métier de sophrologue est inscrit dans la catégorie des professions de santé de l'INSEE.

La sophrologie étant une profession en plein essor, j'ai fait le choix d'adhérer à la chambre syndicale de la sophrologie qui est la première organisation professionnelle de France des sophrologues et qui permet de suivre les évolutions de la profession mais aussi de travailler en gardant un lien avec un réseau professionnel.

**L'Institut Français des Thérapies Alternatives de Paris délivre un diplôme de Praticien en Hypnose Ericksonienne.

CODE DE DEONTOLOGIE DES SOPHROLOGUES

Le présent code de déontologie est le socle commun des sophrologues adhérents à la Chambre Syndicale de la Sophrologie.

Il définit leurs engagements envers le public, leurs clients et la profession. Ce code de déontologie garantit l’éthique professionnelle des sophrologues.

 

Article 1

Les sophrologues s’engagent à affirmer l’égalité entre les personnes et à en respecter l’originalité et la dignité.

 

Article 2

Les sophrologues s’engagent à interdire toute propagande ou prosélytisme religieux ou idéologique au sein de leurs cabinets ou lieux d’intervention. Ils s’engagent à lutter contre toutes les dérives sectaires dont ils seraient témoins.

 

Article 3

Les sophrologues s’engagent à respecter et à protéger l’intégrité physique et psychique des personnes sous leur responsabilité.

 

Article 4

Les sophrologues s’engagent à respecter la confidentialité des informations collectées durant leurs accompagnements individuels ou de groupes.

 

Article 5

Les sophrologues s’engagent à respecter et à faire respecter la législation en vigueur.

 

Article 6

Les sophrologues s’engagent à actualiser régulièrement leurs savoirs et leurs compétences afin de répondre aux attentes du public et aux évolutions de la sophrologie.

 

Article 7

Les sophrologues s’engagent à diffuser des offres claires et compréhensibles par le public. Ces offres doivent définir les modalités d’accompagnement, les objectifs visés et les limites de la sophrologie.

 

Article 8

Les sophrologues s’engagent à ne pas diffuser d’informations pouvant induire le public ou les médias en erreur ou nuisant à l’image de la profession.

 

Article 9

Les sophrologues s’engagent à user de leur droit de rectification auprès des médias afin de contribuer au sérieux des informations communiquées au public sur la sophrologie.

 

Article 10

Les sophrologues s’engagent à respecter les concepts et principes généraux de la sophrologie. Ils s’engagent également à ne pas dénaturer ou amalgamer la sophrologie avec d’autres techniques sans que leurs clients en soient avertis.

 

Article 11

Les sophrologues s’engagent à respecter les limites de leurs compétences et à orienter leurs clients vers un autre professionnel lorsque celui-ci nécessite un traitement ou une aide thérapeutique ne relevant pas de leurs compétences.

 

Article 12

Les sophrologues s’engagent à ne pas se substituer aux professionnels de santé, à ne pas prodiguer de diagnostic, de prescriptions médicales et à ne pas interférer avec des traitements médicaux en cours.

 

Article 13

Les sophrologues s’engagent à conserver leur éthique professionnelle lorsqu’ils interviennent sous l’autorité d’une entreprise ou d’un organisme.

 

Article 14

Les sophrologues s’engagent, dans la mesure du possible, à proposer un confrère à leurs clients lorsqu’ils seront dans l’impossibilité à fournir leurs services.

 

Article 15

Les sophrologues s’engagent à entretenir des relations confraternelles de respect et de courtoisie, d’honnêteté et de bonne foi avec les autres sophrologues.

 

Article 16

Tout sophrologue qui ne respecterait pas le présent code pourrait se voir exclu de la Chambre Syndicale de Sophrologie.