Douleurs chroniques

Une des particularités de l'hypnose dans la famille des thérapies brèves, et sans doute ce qui fait sa singularité, est la possibilité de modifier les sensation corporelles, y compris les sensations de douleur.

Les traitements médicaux n'étant pas toujours sans conséquence, il peut être bon d'avoir une alternative naturelle, car oui l'hypnose reste un état naturel, ce qui ne l'empêche pas d'être puissante.

Vous n'êtes sans doute pas sans savoir que l'on utilise l'hypnose dans les blocs opératoires en France et à l'étranger, et ce n'est pas quelque chose de nouveau.

En effet, déjà au 19e siècle, James Braid un chirurgien qui pratiquait l'hypnose, pratiquait de lourdes interventions sous hypnose, y compris des amputations.

C'est dire l'étendu des possibilités et le rôle qu'a à jouer l'hypnose dans le traitement de la douleur.

Si la découverte de l'éther et son utilisation systématique dans les opérations viennent mettre un frein aux découvertes et à l'expérimentation de l'anesthésie par l'hypnose, on redécouvre aujourd'hui les possibilités et la compatibilité de l'hypnose et de la douleur.

Je m'entraine depuis mes débuts à cette technique, et je maitrise aujourd'hui un panel de techniques pour apprendre à gérer les douleurs.

Que ce soit pour les migraines chroniques, spondylarthrite ankylosante, douleur au dos, ou toute autre pathologie pouvant entrainer des douleurs.

Il est possible d'apprendre à contrôler ces douleurs avec l'hypnose, d'abord en venant faire quelques séances, puis en maitrisant l'auto-hypnose (lors de séances je vous apprendrai plusieurs techniques d'auto-hypnose).

La douleur n'est pas une fatalité, et la façon dont on appréhende cette douleur, l'état de conscience dans lequel on se trouve lors de ces "crises"influe sur le niveau de douleur que l'on peut percevoir.

L'hypnose est un excellent moyen de diminuer cette perception.